Méditation collective, rejoignez-nous chaque jour à 9h et/ou 18h.

meditation-zenConfinés mais pas isolés. Retrouver une sérénité, calme intérieur grâce à cette pratique ancestrale : la méditation. Redécouvrez l’essentiel, l’apaisement en prenant rendez-vous avec vous même.

Nous vous proposons de nous retrouver CHAQUE JOUR à 9h et/ou 18h pour un moment de silence méditatif et d’intériorisation qui peut durer le temps que vous souhaitez.

Au fur et à mesure des jours, vous remarquerez un changement profond, physique, psychique, émotionnel. Vous gagnerez en confiance, en santé, en apaisement et notre méditation peut aider.

Vos monitrices vous accompagneront chaque jour dans cette découverte/approfondissement de la méditation aux horaires indiqués. Testez cet aspect collectif de la méditation.

la méditation, un voyage vers soi même

Interruption de tous nos cours dans toutes les salles jusqu’à nouvel ordre du gouvernement. Bonne pratique à tous et à très bientôt

Stage Qi Gong thérapeutique des 6 sons du 21/06 reporté à l’automne 2020 (dates seront communiquées ultérieurement)


Le principe de ce Qi Gong consiste à prononcer des sons et à utiliser la respiration associée à des gestes appropriés pour rééquilibrer sur le plan énergétique les principaux organes du corps humain.

Accessible à tous, les mouvements simples et faciles à exécuter de ce Qi Gong peuvent être pratiqués à titre préventif ou encore servir de base solide afin de favoriser le retour à la santé. 

Plus d’informations, nous contacter au 06 72 41 28 72

Stage d’été du 24 au 26/07/2020

Thème du stage : I Jing Qi Gong, l’art de la réalisation personnelle

I Jing Qi Gong désigne une pratique visant à développer la force et la puissance de l’intention ou « l’intention déterminée ».  C’est un moyen d’évoluer, de se libérer des tensions, du stress et de donner le meilleur de soi.

Infos au 06 72 41 28 72

Stimuler ses organes avec le Qi Gong

tai chi chuanStimuler ses organes avec le Qi Gong

Article de presse Magazine « Bien-être en Auvergne » N°2  paru en janvier 2019

Une publication de La Montagne